Dharma et Karma : quels sont les points communs entre ces deux lois du Bouddhisme ?

Suivre le Dharma veut dire suivre la loi pour être en ordre, en harmonie
Dharma et Karma : quels sont les points communs entre ces deux lois du Bouddhisme ? | Getty Images
 

Associé au bouddhisme, le Dharma est un mot d'origine sanskrit lié aux lois spirituelles, au karma, et même au yoga. Au-delà des religions ou des convictions, une définition laïque du Dharma serait l’ordre du monde, ce qui doit être fait.

Le plus complexe est de définir ce que détermine les concepts de Dharma et d'Adharma (l'opposé de l'action à prendre). Devons-nous compter sur un comportement moral dicté par la société dans laquelle nous vivons, ou devons-nous trouver nous-mêmes la bonne action, le Dharma ?

Qu'est-ce que le Dharma ?

Le Dharma est l'ordre, la norme, la forme védique. Ce dernier adjectif vient du mot « Veda », qui sont les textes sacrés du deuxième millénaire avant notre ère, de la première religion connue en Inde. Le Veda est un texte sacré, une sorte de révélation qui traite de la naissance du monde et de la flamme ou du feu.

Suivre le Dharma signifie suivre la loi pour être en ordre, en harmonie. Le Dharma est la justice idéale incarnée, c'est le principe qui soutient tout ce qui se manifeste.

Dans le bouddhisme, le Dharma est une étude de la vie même : une tentative de comprendre tout ce qui se passe à l'intérieur et à l'extérieur de cette vie. Le Dharma est également l’ensemble des enseignements et des méthodes proposés pour parvenir à une compréhension du monde et de soi-même.

Dans l'hindouisme, le Dharma se présente comme la bonne action, voire comme une loi. Dans le livre sacré de l’hindouisme connu sous le nom de Bhagavad-Gita, il est dit que « si un homme essaie de suivre le Dharma correct pour une personne plus développée que lui, il ne pourra pas le mettre en pratique et perdra donc son temps et son énergie ».

C'est ce qui donne un sens à la vie :  sans le Dharma, tout acte serait absurde, car motivé par le rien le plus absolu. Si tu souhaites prendre un peu de temps pour réfléchir à comment serait ton Dharma personnel, ce voyage intérieur sera riche en connaissances et en surprises.

Dharma et Karma : leur relation

Dharma et Karma : quels sont les points communs entre ces deux lois du Bouddhisme ? | Getty Images
 

Le Dharma est étroitement lié au concept de Karma. Le Karma est généralement compris comme « destin », mais en réalité, il signifie « action ». Le principe du karma est neutre, c'est une loi de cause à effet. Toute action a un effet, tout simplement, bien que le résultat de cette action puisse varier en fonction de la personne qui l’a réalisée.

Nous vérifions ainsi que ce n'est pas l'acte lui-même qui est le plus important, mais la cohérence avec le Dharma. Un acte conforme aux lois (de la société, de la nature ou même de nos lois spirituelles) aura une conséquence que nous considérerons comme positive. Les choses avancent toutes seules, fonctionnent, nous sommes en paix.

Si l'action n'est pas faite conformément à la loi, elle peut perturber l'esprit en laissant la sensation que quelque chose n'a pas été fait correctement, même si cela n'a pas de conséquences immédiates.

La Roue du Dharma (ou Dharmachakra)

Dharma et Karma : quels sont les points communs entre ces deux lois du Bouddhisme ? | HOROSCOPE DU JOUR

La Roue du Dharma, également appelée « roue de la loi » ou Dharmachakra, est un symbole du bouddhisme qui représente sa doctrine et la propagation des enseignements de Bouddha.

La Roue du Dharma est représentée comme une roue de chariot plus ou moins stylisée à huit rayons. Il s’agit de l'un des icônes les plus ancestraux du bouddhisme. On retrouve des traces de la Roue du Dharma datant du deuxième siècle. De nos jours, c'est un symbole de rassemblement et de foi pour les bouddhistes du monde entier. Il est facile de le trouver dans des ornements, des bijoux ou dans des représentations artistiques ou historiques.

Il est intéressant de noter que si la Roue du Dharma a huit rayons, c'est parce qu’elle représente le Noble Chemin Octuple du Bouddhisme, le chemin qui mène à la cessation de l'insatisfaction et de la souffrance, en faveur de l'accomplissement spirituel.

Dharma Yaga et sa relation avec le Svadharma

Dharma et Karma : quels sont les points communs entre ces deux lois du Bouddhisme ? | Getty Images
 

Nous devons rajouter un concept au Dharma : celui du Svadharma, le Dharma propre à chacun, le devoir de chacun, les lois spirituelles de chacun. Un concept qui serait proche de la vocation, de la canalisation ou de la réalisation. Dès que nous avons une relation avec ce Svadharma, nous sommes en union avec nous-mêmes.

Lorsque nous n’agissons pas avec son propre Svadharma, nous cessons alors d'être en union avec soi-même et pour trouver cet équilibre, nous pouvons pratiquer le yoga.

L'idée centrale du Yoga est l'union d’une personne avec son Svadharma, puis avec le Dharma du monde. En faisant du yoga, nous parviendrons à créer une progression lente mais inexorable de la réunification, de la réintégration de la structure cosmique, qui commence par la réintégration avec soi-même.

Dharma et Karma : quels sont les points communs entre ces deux lois du Bouddhisme ? | Getty Images