L'horoscope hindou : Découvre le Jyotish d'après l'astrologie védique

L’astrologie védique te donne les clés pour nettoyer ton karma de façon efficace d’après ton signe astrologique hindou.
Connais plus en détail le Jyotish ou l’astrologie hindoue | Horoscope du Jour
 

Beaucoup de pratiques venues d’Inde sont actuellement très connues dans la société occidentale. De fait, il n’est pas étonnant d’entendre aujourd’hui quelqu’un nous dire qu’il se rend à une classe de yoga ou qu’il est intéressé par le bouddhisme. Nous sommes familiarisés avec le concept du karma et nous utilisons la syllabe « Ohm » lorsque nous méditons.

Mais, aussi surprenant que cela puisse paraitre, peu d’entre nous connaissent l’astrologie hindoue, une vieille tradition qui trouve ses racines en Inde. Dans cet article, nous te ferons découvrir l’astrologie védique ou le Jyotish et tu découvriras ton signe astrologique hindou.  

Qu’est-ce que l’astrologie hindoue ou le Jyotish ?

Si tu veux savoir ce qu’est l’astrologie hindoue, il faut que tu saches qu’il s’agit d’un système de prédiction complet qui s’utilise dans divers aspects de la vie quotidienne chez les hindous pour prévoir des évènements, pour confirmer ou infirmer des compatibilités conjugales et même pour savoir quel nom serait le mieux indiqué pour un enfant.

Origine et caractéristiques de l’astrologie hindoue

L’astrologie védique ou hindoue, appelée Jyotish (« la science de la lumière ») est issue des Vedas, les livres sacrés de la religion hindouiste qui furent rédigés dans les années 1500 avant notre ère. La philosophie du Jyotish se base sur la notion qu’il existe une connexion entre le microcosme et le macrocosme, et dans ce cas précis, entre les hommes et l’Univers.

Tout comme dans notre astrologie occidentale, on utilise des signes et les positions des planètes pour faire des prédictions. Les signes astrologiques hindous (Rashi) possèdent correspondent aux 12 signes que nous connaissons dans l’astrologie occidentale, mais ils se centrent plus sur les aspects psychologiques.

Cependant, l’astrologie hindoue, à la différence de l’astrologie occidentale, introduit le concept de « karma ». Elle montre le chemin à prendre, selon la tendance propre à chaque signe, en spécifiant les forces et les faiblesses de chacun d’entre eux, et ce, d’après la position des signes et des planètes au moment de la naissance de l’individu.

Personnalité des 12 signes de l’horoscope hindou d’après l’astrologie védique

Mesha Angaraka (21 mars – 20 avril)

Selon l’horoscope hindou, ce signe est un signe explosif, très ardent. Il est impétueux car il correspond à un signe de feu. Très spontané, il a une certaine facilité à nouer des relations dans différents domaines sociaux.

Ce ne sont pas des êtres enclins à être très patients et n’attendent pas que les choses arrivent par elles-mêmes. Ils peuvent parfois pécher par imprudence.

Leur objectif dans cette vie est de réaliser de grands projets. Au début, il leur est difficile de canaliser leur énergie, mais une fois l’objectif déterminé, ils y mettront toute leur énergie.

Karma: Apprendre à écouter les bons conseils

Vrishaska Surkra (21 avril – 20 mai)

Ce signe possède des traits de caractère très pragmatiques et fait preuve de beaucoup de patience. Ce sont des personnes généralement aimantes qui se consacrent aux êtres qui leur sont chers. Ils sont toujours disposés à aider et sont très romantiques.

Le seul problème que l’on peut rencontrer avec eux, c’est qu’ils ont tendance parfois à être têtus. Puis, comme ils sont aussi assez tranquilles, ils peuvent aussi quelquefois devenir ennuyeux.

Ce signe concentrera son énergie dans l’accumulation matérielle et dans le bien-vivre. La simplicité est pour eux synonyme d’efficacité.

Karma : Ils doivent apprendre, dans cette vie, à être plus tolérants.

Mithuna Budha (21 mai – 22 juin)

Ce sont des êtres intelligents et curieux. Ils adorent explorer sans préjugés tout ce que la vie leur offre. Leur imagination sans borne fait d’eux des personnes amusantes et aimables.

Le côté moins heureux de ce signe de l’horoscope hindou est que son humeur et ses émotions peuvent quelquefois être changeantes. De plus, son besoin incessant de poser des questions peut devenir irritant.

Les personnes de ce signe sont attirées par les projets intellectuels. Ils arrivent à de grands résultats dans ce domaine.

Pour dépasser leur karma, ils doivent apprendre à apprécier les opportunités que leur offre la vie.

Kataka Chandra (23 juin – 22 juillet)

Les personnes nées sous ce signe ont pour caractéristique principale d’être extrêmement sensibles et affectueuses. Elles ont tendance à être des personnes douces et à traiter d’égal à égal tout le monde.

Leur point faible et qu’elles ont tendance à être sur la défensive et à se vexer facilement. Nouer des liens rapidement avec d’autres personnes peut leur résulter difficile.

Les tâches et activités en relation avec les autres sont leur point fort.

Dans cette vie, ils doivent apprendre à prendre soin de leurs émotions et à éviter la rancœur.

Simaha Ravi (23 juillet – 22 août)

Natifs puissants, autant physiquement que mentalement. Ils veulent toujours gagner et, normalement, ils y parviennent ! Leur ambition est puissante et ils ne laisseront pas passer l’opportunité de démontrer leur supériorité.

Le revers de la médaille, c’est qu’ils sont parfois un peu arrogants, mais leur générosité finira toujours par convaincre.

Ils sont attirés par les tâches qui comportent des risques et qui sont en lien avec le développement corporel ou créatif.

Karma : Ils doivent apprendre, tout au long de la vie, à lutter contre l’orgueil et apprendre à déléguer.

Kanta Budha (23 août – 23 septembre)

Personnes organisées, la discipline leur est naturelle et ils ont pour habitude de tenir parole. Les natifs de ce signe de l’astrologie hindoue sont bien considérés en société car ils sont toujours prêts à aider.

En leur défaveur apparait la jalousie et il leur est quelquefois difficile de se détendre et de ralentir le rythme.

Dans cette vie, ils ont pour mission de se consacrer à développer des tâches qui les amèneront très loin, après avoir fait preuve de beaucoup de constance et d’implication.

Leur épreuve karmique est d’apprendre à développer la sérénité et la patience.

Thula Sukra (24 septembre – 23 octobre)

Ils ne se sentent complets que quand ils ont un partenaire à aimer. Dans leur relations sociales, ils sont très attentifs et affectueux. Ils aiment profiter de la beauté de la vie.

En revanche, ils sont enclins à flirter de manière indiscriminée. Ils peuvent aussi facilement devenir paresseux.

Leurs objectifs vitaux sont en relation avec le fait d’amener de l’harmonie dans leur entourage ou d’embellir la vie.

Karma : Leur épreuve constante à surpasser dans cette vie est de donner autant d’amour qu’ils le pourront.

Vrischica Angaraka (24 octobre – 22 novembre)

Ils possèdent un intense débit d’énergie, ce qui les amène à vouloir dominer les situations. Ils semblent toujours un peu mystérieux et magnétiques. Ils sont aussi très sensibles.

Ils ne sont pas connus pour être les plus aimables de l’horoscope hindou et ils sont assez individualistes.

Du fait de ces caractéristiques, leur destin est généralement lié au fait d’approfondir les mystères de la vie et de la mort.

Le travail karmique à réaliser dans cette vie est d’apprendre à pardonner et à oublier le passé.

Dhanus-Brishaspati (23 novembre – 22 décembre)

Ce signe est le signe des aventuriers. Ils ont une envie profonde de trouver la vérité, d’où leur grand intérêt dans la philosophie.

Le revers de la médaille ? Ils possèdent un côté très sauvage particulièrement difficile à dominer. Ils aiment le risque et s’exposeront facilement à des situations dangereuses, sans le moindre bon sens. Ils peuvent aussi être un tantinet dogmatiques.

Ils ont de grands rêves qu’ils poursuivent coûte que coûte. Ils sont conscients du fait que la réalité n’est qu’une perception mentale...

Leur travail karmique est d’éviter la rigidité dans leur relation avec les autres et d’appendre à négocier.  

Makara Sani (23 décembre – 20 janvier)

Ils ne se rendent jamais et luttent pour ce qu’ils considèrent être juste. Ce sont des êtres passionnels et romantiques, mais seulement en couple.

C’est cela ce qui leur confère cette apparence distante aux yeux d’autrui. Ils ne sont pas non plus très bavards.

Ils sont attirés par les tâches pointilleuses. Ils sont parmi les signes les plus travailleurs du zodiaque hindou et ils arrivent au plus haut, quel qu’en soit le prix à payer.

Dans cette vie, ils doivent apprendre à trouver l’équilibre entre le travail et le foyer.

Kumbha Kethu (21 janvier – 19 février)

Ce sont des personnes possédant une sensibilité très spéciale. Ils ont tendance à percevoir le monde comme un laboratoire dans lequel mettre à l’épreuve leurs idées et leur vision si particulière de la vie.

Ils ne sont pas trop affectueux ni romantiques…

Les natifs de ce signe de l’horoscope hindou sont attirés par les tâches où il est requit de penser en profondeur. Ils s’impliquent aussi dans des causes sociales.

Pour dépasser leur karma, ils ont besoin de travailler à éloigner l’arrogance et l’obstination.

Meena Galika (20 février – 20 mars)

Ils sont extrêmement créatifs et il est très difficile de les mettre en colère. Ils sont indépendants et sont, en même temps, toujours entourés de quelqu’un.

Le problème de ces natifs, c’est qu’ils peuvent facilement se retrouver dans un état d’indécision constante.

Ce sont des artistes par nature et ont pour objectif d’effectuer des tâches qui mettront en lumière leur riche monde intérieur.

Leur travail karmique se centre sur vivre le moment présent. Il doivent atterrir sur Terre de temps en temps… car ils vivent dans leur propre monde.

Curiosités de l’horoscope hindou :

  • L’astrologie hindoue est étudiée à l’université en Inde, et ce depuis l’an 2001.
  • Lors d’un mariage, si deux personnes s’unissent et que leurs planètes respectives n’ont pas une bonne configuration, cela peut compromettre la longévité du couple. D’après cet horoscope, la mari ou la femme pourrait mourir prématurément !
  • Une caractéristique intéressante qui différencie cette astrologie de l’astrologie occidentale est que l’on y introduit le concept de « maisons lunaires » (nakshatras), maisons qui représentent les 28 divisions journalières du parcours mensuel de la lune et qui acquièrent une nuance différente selon les étoiles qui se trouvent en leur sein.