L’obsession secrète de chaque signe

Découvre quelle est ton obsession en fonction de ton signe astrologique
Quelle obsession se cache derrière ton signe | HOROSCOPE DU JOUR ✨

Nous avons tous nos petites manies et nos tentations mais, parmi elles, il y a toujours une activité particulière ou un désir spécial qui nous obsède. Pour découvrir quelle est la tienne, tu dois savoir quelle est l’obsession secrète de chaque signe car ces obsessions ne sont rien d’autre que le reflet de notre personnalité qui s’exprime.

Parmi les signes de Feu (Bélier, Lion et Sagittaire) et quelques signes de Terre comme la Vierge et le Capricorne, ces obsessions sont plus visibles alors que parmi les signes d’Air (Gémeau, Balance et Verseau) et d’Eau (Cancer, Scorpion et Poisson), en plus des Taureau, leurs obsessions passent plus inaperçues et sont plus difficiles à détecter.

Chez certains signes, ces obsessions secrètes deviennent un véritable vice inconfessable et difficile à réfréner, alors que chez d’autres, c’est seulement un aspect de plus de leur caractère qui donne une simple impulsion à leurs motivations.

Quelle obsession secrète cache chaque signe ?

Les obsessions secrètes naissent du plus profond de la psyché d’une personne, ainsi, pour connaitre la tienne, tu dois explorer les traits de caractère de ton signe qui sont déterminés par les astres. Voici l’obsession secrète de chaque signe du Zodiaque.

Bélier (21 mars – 20 avril)

Être toujours le premier. Voilà la grande obsession qui alimente le moteur des natifs Bélier, un signe très compétitif et qui réunit toutes les qualités pour devenir un leader. En plus d’avoir une grande force physique et de faire preuve d’une grande créativité, le signe régit par la planète Mars dispose d’une grande confiance en soi et d’une attitude persévérante à toujours vouloir se dépasser.

L’obsession du Bélier à être meilleur que les autres et atteindre le succès a beaucoup d’aspects positifs : son caractère compétitif l’oblige à l’excellence. Mais il existe aussi un aspect plus dangereux : ils ont pour habitude de justifier que la fin justifie les moyens.

Lorsque l’envie d’être le premier devient une obsession, le Bélier fera tout ce qui est en son pouvoir pour triompher, même si pour cela il doit piétiner les autres ou transgresser certaines limites morales.

Taureau (21 avril – 21 mai)

À la différence des autres signes, le Taureau sait très bien dissimuler ses obsessions et il est difficile de deviner quelles sont les manies qui persécutent ce signe. De toutes ses inclinaisons, sa prédilection pour la luxure est la plus inconfessable (et la plus irrépressible aussi). Voici la grande obsession secrète du Taureau, s’abandonner aux plaisirs et céder à la luxure.

La luxure est un péché capital et bien que le Taureau soit un être rationnel et conservateur, il succombe facilement aux tentations et se laisse séduire par tout ce qui éveille ses sens. La boisson, le sexe, la frugalité et le luxe effréné le rendent vulnérable.

Le Taureau essaie de montrer une image de solidité et de stabilité qui cache en fait un grand escroc. Cela le rend tendrement séducteur bien que cela puisse l’amener sur les chemins du vice.

Gémeau (22 mai – 21 juin)

La régence de Mercure sur les Gémeau les bénit du don de la communication. Au plus profond de la personnalité de ces natifs, une grande facilité pour les relations sociales est sous-jacent, ce qui fait d’eux des êtres ayant besoin de connexions humaines. La grande obsession secrète des Gémeau est de connaitre leur âme sœur dans l’amour et l’amitié.

Pour le Gémeau, la solitude est une punition et l’isolement une limitation. Ils fréquentent les évènements sociaux et sont très actifs dans leurs relations amicales, dans le travail ou dans les cercles proches, mais ces relations sont inconstantes et génèrent une certaine méfiance chez les autres.

Pour cette raison, de manière paradoxale, il leur est difficile d’avoir de bons amis et fait naitre chez eux une obsession compulsive qui les pousse à vouloir connaitre de nouvelles personne et à trouver la personne avec qui ils vont connecter à 100%.

Cancer (22 juin – 22 juillet)

Pour ce signe dont la personnalité est profonde, lui correspond une obsession secrète d’une tout aussi grande profondeur : Le Cancer est obsédé par l’idée de trouver le bonheur. Cependant, son concept du bonheur n’est pas en lien avec la satisfaction de ses besoins matériels ni au succès entendu comme prestige social. Pour le Cancer, être heureux signifie combler ses besoins affectifs.

Lorsque le Cancer sent que son entourage le plus proche se désintègre (relations familiales , amitiés, vie de couple), il entre dans un état d’anxiété qui fait grandir en lui l’obsession de vouloir arriver à une certaine stabilité et une certaine sécurité au niveau personnel.

L’obsession du Cancer pour arriver à être une personne ayant du succès dans ses relations personnelles et trouver le bonheur peut l’amener à des situations très stressantes et créer de fausses attentes.

Lion (23 juillet – 22 août)

Le Lion est un signe particulièrement transparent : sa grande théâtralité et son besoin immense de protagonisme laissent voir au grand jour ses manies et ses obsessions. En plus de la grande soif de pouvoir qui le caractérise, l’obsession secrète du Lion est son image physique, et particulièrement les cheveux. Tu le verras pour son besoin obsessionnel d’avoir toujours près de lui un miroir dans lequel s’admirer.

Le Lion ne rechigne pas aux dépenses lorsqu’il s’agit de produits de beauté et d’esthétique et il apprécie particulièrement acheter des produits efficaces pour soigner les cheveux : shampoing antichute, masques, après-shampoings … Avoir une chevelure raide, brillante et ayant de l’allure le rassure.

Il combine le soin du corps et des cheveux avec sa passion pour tout ce qui est à la mode : grand adepte du shopping, le Lion dépense beaucoup d’argent dans les vêtements qui lui donnent la sensation d’être le protagoniste.

Vierge (23 août – 22 septembre)

Les natifs Vierge sont connus pour leur obsession compulsive pour le nettoyage, mais sa grande obsession secrète est moins connue : ce sont des hypocondriaques maladifs. Tout cela vient de la nécessité d’avoir tout sous contrôle, et la santé est l’une des choses qui les préoccupent le plus car l’ordre et le nettoyage se subordonnent au grand objectif de vivre de façon saine.

La Vierge peut arriver à être un signe très maniaque, et ce, accompagné de grands niveaux de stress. Mais si elle déteste la saleté et le désordre c’est parce que, de manière inconsciente, elle les perçoit comme des menace envers son organisme. Et devant n’importe quel symptôme, elle commence à angoisser de façon incontrôlable.

Lorsque la Vierge se sent mal, elle commence à chercher sur Internet les possibles causes de son mal et commence à paniquer, ce qui développe en elle des états profonds de panique.

Balance (23 septembre – 22 octobre)

Le signe du juste milieu par excellence tend à être obsédé par le fait de trouver l’équilibre jusqu’aux extrêmes, mais cela s’aggrave du fait de l’appartenance de ce signe à la Maison VII qui représente le couple et les relations. C’est alors qu’un trait particulièrement caractéristique de la psyché profonde de la Balance commence à grandir en son intérieur : l’obsession secrète d’analyser le comportement des autres.

La Balance a besoin de savoir pourquoi une personne de son entourage prend telle ou telle décision ou encore quelle est la cause d’un comportement déterminé, car à partir de ce postulat, elle peut comprendre l’injustice d’une situation et trouver une solution.

Enfin, la Balance est un signe très rationnel et obsédé par le fait de trouver le point d’équilibre, c’est pourquoi c’est l’un des signes du Zodiaque les plus enclins à contrôler ses obsessions.

Scorpion (23 octobre – 22 novembre)

Les natifs Scorpions ont pour habitude d’être obsédés par ce qui demeure caché au regard des autres, ce qui peut se transformer en goûts étranges ou en inclinaisons vicieuses. Ce sont des personnes amantes de l’inhabituel, attirées par ce qui rebute les autres : la mort, les cimetières, l’occultisme, les esprits ou le sang sont des exemples de ses obsessions.

Mais le Scorpion ne se satisfait pas de ce qui est vicieux, cela est seulement le moteur de son grand objectif, qui est de résoudre les mystères. Lorsque ces êtres se trouvent devant une énigme, ils sont capables de destiner toute leur énergie à la résoudre, et cette ténacité devient une véritable obsession.

Les Scorpions sont dotés d’une grande dextérité, et leurs désirs de découvrir tout ce qui se cache derrière une énigme font d’eux de grands détectives mais lorsqu’ils s’obsèdent avec quelque chose, apparait alors leur côté le plus macabre.

Sagittaire (23 novembre – 21 décembre)

L’obsession des Sagittaires est particulièrement transcendantale et a souvent à voir avec les questions essentielles et métaphysiques que l’humanité se pose depuis des siècles. Il est connu de tous que le Sagittaire est un signe optimiste et voyageur, oui, mais ce que peu savent est que derrière cette image d’hédoniste se trouve un philosophe endurci.

Le Sagittaire se pose des questions sur tout ce que les autres, déterminés à vivre une vie plus prosaïque, ne se posent pas. Car pour le Sagittaire, penser à tout ce que signifie l’être, savoir d’où l’on vient, vers où allons-nous, qu’est-ce que la vie et la mort, et toutes les choses de ce genre, sont pour lui une obsession.

Le bon côté de tout cela est que le Sagittaire ne veut pas vraiment trouver la réponse à ces énigmes, il aime réfléchir à tout cela. C’est pour cela que chaque doute l’amène à une nouvelle interrogation.

Capricorne (22 décembre – 20 janvier)

Le Capricorne est un signe obsédé par l’accumulation matérielle et son obsession à vouloir gagner toujours plus d’argent fait que nait en lui une avidité qui ne se s’arrête jamais. Plus il a de l’argent, plus il travaille pour en gagner davantage, ce qui génère en lui une grande obsession secrète : le pouvoir. Pour le Capricorne, rien ne le rend plus puissant que le pouvoir d’achat.

Pour la conception matérialiste du Capricorne, on peut tout acheter avec l’argent, même le bonheur. Pour cette raison, il n’a pas d’autres objectifs dans la vie que d’accumuler toujours plus d’argent, et il est capable de tout pour arriver au dernier centime. Et évidement, être puissant.

Bien que quelquefois ils manquent de talent, leur constance et la confiance en eux-mêmes les amènent où ils le souhaitent. Mais leur ascension est silencieuse et leur volonté de pouvoir, un secret.

Verseau (21 janvier – 19 février)

Si quelque chose caractérise le caractère du Verseau, c’est bien son insupportable persévérance à chercher midi à quatorze heures. Cet esprit critique fatiguant génère sa propre grande obsession secrète : toujours arriver à trouver une solution alternative. Il s’agit d’un perfectionnisme très sui generis, l’obsession inhérente de croire que quelque chose qui fonctionne d’une façon pourrait bien mieux fonctionner d’une autre façon.

Les Verseau sont les grands altruistes et coopérateurs humanitaires du Zodiaque et s’ils arrivent à mettre en marche et mener à bien les projets solidaires les plus ambitieux c’est parce qu’ils recèlent de l’obsession secrète de toujours chercher de nouvelles formes (soutenables) de fonctionner.

En réalité, ce qui les motive, c’est l’innovation, le progrès, la contestation. Lorsque leur âme rebelle et révolutionnaire devient obsessive, ils sont capables de développer tout leur potentiel.

Poisson (20 février – 20 mars)

Le caractère résigné et hermétique des Poisson, tendant à se diriger vers le côté le plus nuisible des sentiments, fait qu’ils sont attirés par les vices destructifs. Le Poisson est très enclin aux addictions et cela l’amène à succomber aux tentations dangereuses pour son organisme, des drogues à l’alcool, de la malbouffe aux jeux-vidéos.

On pourrait dire que parmi tous les signes du Zodiaque, le Poisson est le plus susceptible à être sujet à des obsessions compulsives avec lesquelles il arrive à apaiser l’angoisse incurable qui le tourmente. De plus, il a pour habitude de vivre avec ces vices de la manière la plus discrète possible.  

Le problème du Poisson est, qu’en plus, c’est un être émotionnellement dépendant et ce qui l’aide à se sentir mieux devient, avec le temps, une nécessité de laquelle il ne peut s’échapper.