Qu'est-ce que le Ouija ? Découvre le plus célèbre des jeux paranormaux

Découvre l'histoire du Ouija et comment l'utiliser pour entrer en contact avec l'au-delà.
Qu'est-ce que le Ouija ? Découvre le plus célèbre des jeux paranormaux | HOROSCOPE DU JOUR
 

Depuis que l'homme a eu la perception de lui-même, de la vie et de la mort, il a essayé d’entrer en contact avec l'au-delà, avec l'âme de ceux qui ne sont plus de ce monde, les esprits de ceux qui sont décédés. Il peut y arriver, par exemple, grâce au Ouija.

Du temps de l’Égypte Ancienne, on entrait déjà en contact avec les morts. Même dans la Bible, nous trouvons ce type de communication avec ceux qui ont déjà quitté le monde terrestre. Ou est-ce que nous ne pouvons pas considérer comme contact avec les morts lorsque Jésus se transforma en Moïse et en prophète Élie et parla à ses disciples ?

Le XIXe siècle a connu une explosion fulgurante de médiums, voyants et autres personnes possédant un don spécial. Ils avaient pour habitude de se déplacer entre les hautes sphères et se rassemblaient pour entrer en contact avec les esprits. Un des outils que les médiums utilisaient pour parler aux morts était les planches parlantes, dont on frappait une ou deux fois les pieds pour répondre oui ou non lorsque quelqu'un posait une question.

Cela entraîna plus tard l’émergence de la célèbre planche de Ouija (ou Güija). Sa naissance remonte à 1890 et son père était Elijah Bond, avocat et inventeur américain.

Qu'est-ce-que le Ouija et quelle est son origine ?

Le nom de Ouija fut inventé aux États-Unis au début du XXe siècle par Charles Kennard aux côtés d'Eldijah Bond. Selon Kennard, Ouija signifiait « bonne fortune » dans l’Égypte Ancienne. Ce terme lui aurait été révélé par une entité lors d’une séance. Cependant, cette affirmation a été plus tard rejetée par les experts de cette culture ancestrale.

Ce qui est certain, c’est que Ouija est l’union du « oui » et du « ja », des mots français et allemands. C’est une façon de répondre à la question par laquelle commencent les séances : « Esprit, es-tu là ? » ?

Comment jouer au Ouija ?

Sur la planche de Ouija sont écrits les mots « oui » et « non », « au revoir », les chiffres de 0 à 9 et toutes les lettres de l’alphabet. Pour entrer en contact avec les morts, nous devons utiliser une planchette ayant un trou au centre et qui correspondrait à chacun des caractères de la planche. On peut sinon également utiliser un verre.

Lors d'une séance typique de spiritualisme utilisant un Ouija, le curseur est placé au centre du support. Le participant, ou les participants, puisqu'ils peuvent être plus d'un, placent leurs doigts sur la planchette (ou le verre) et commencent à demander, comme mentionné, « Esprit, es-tu là ? ».

Ils commencent ensuite à poser des questions à voix haute, qui peuvent être à réponse fermée (oui ou non) ou ouvertes (quel est ton nom, par exemple). Ainsi, selon les croyances, l’esprit guidera le curseur vers les lettres et chiffres de la planche pour apporter la réponse, en formant des mots ou même des phrases, répondant aux questions posées.

Qu'est-ce que le Ouija ? Découvre le plus célèbre des jeux paranormaux | HOROSCOPE DU JOUR

Les partisans du spiritualisme insistent sur le danger de la pratique du Ouija, car selon de nombreux experts, il est facile d'entrer en communication avec des esprits situés sur un autre plan astral, des entités qui n'ont jamais été vivantes ou mortes, et qui sont mauvaises et trompeuses par nature.

On pense ainsi que ce type d’esprits peut mentir au moment de répondre, se dissimuler dans les identités connues des participants (un parent décédé, par exemple), donner de fausses réponses aux questions et même faire des commentaires menaçants. Selon certaines personnes, le Ouija serait même une clé qui ouvre le monde des vivants à ceux qui ne sont plus de ce monde.

On doit jouer au Ouija avec des personnes de confiance qui ne soient pas sceptiques. Celui qui a le plus d'expérience devrait être celui qui joue le rôle de guide, qui pose les questions avec courtoisie, car il ne doit pas énerver les esprits.

La session se termine lorsque la planchette se situe sur le mot « au revoir ». S’il y a plusieurs participants et que l’un d’eux veut partir, il doit alors demander la permission poliment.

Le Ouija dans l'art populaire

Le Ouija est l'un des jeux paranormaux les plus répandus, notamment parce que la société Parker (aujourd'hui Hasbro) l'a commercialisé comme divertissement pour les plus petits à la fin des années 60.

Qu'est-ce que le Ouija ? Découvre le plus célèbre des jeux paranormaux | HOROSCOPE DU JOUR

De nos jours, il est facile d’acheter une planche Ouija, et plus encore depuis que le commerce numérique tel que Amazon te permet d’avoir entre les mains en seulement 24 heures l’une de ces planches chez toi (tu peux bien évidemment également créer la tienne).

Le Ouija est très connu dans la culture populaire également grâce à la littérature et surtout au cinéma. Citons tout particulièrement « L’Exorciste », roman (et plus tard long métrage) qui raconte comment une fille est possédée par le démon Pazuzu après avoir parlé grâce au Ouija à une force qu'elle appela « Captain Thunder ».

Dans le septième art, certains films tels que « Jeu ​​diabolique », « Morts du passé », « Ouija : l'origine du mal » ou « Activité paranormale » se démarquent.

Au cours de ces dernières années, l’utilisation du Ouija en ligne s’est par ailleurs popularisé. L’écran d’ordinateur est devenu la planche et la souris sert à guider la planchette qui apportera les réponses aux questions que nous posons.

Certains cas réels du Ouija

Pour ceux qui croient en son pouvoir, le Ouija est tout simplement un jeu. D'autres le considèrent comme l'un des jeux du diable. En effet, aux États-Unis, le Ouija est également connu sous le nom de « Witchboard », qui signifie tableau de sorcière.

Les médias ont, à de nombreuses reprises, relaté des histoires, généralement tragiques, liées à l’utilisation de la planche de Ouija. Nous pourrions ainsi citer la fameuse « Affaire Vallecas » en Espagne, qui a mené à la mort de la jeune Estefanía Gutiérrez Lázaro quelques mois après avoir utilisé le Ouija. Son histoire est narrée, à quelques détails près, dans le film « Veronica ».

En 2013, l'émission télévisée « Cuarto Milenia », également en Espagne, raconta le cas d' une session de Ouija à Barcelone, qui se termina par la mutilation tragique de ses membres, afin que leur sang soit versé sur le pendule, comme demandait l’esprit.

Au Mexique, nous pourrions citer l’affaire connue sous le nom de « Affaire Cañitas » : certains jeunes utilisèrent le Ouija pour entrer en contact avec le petit ami décédé d’une jeune fille participante. Cependant, l'esprit qui s'est manifesté a dit ne pas être le petit ami recherché et a également déclenché une série de phénomènes paranormaux variés