Qu’est-ce qu’un rhabdomancien ? Comment trouver de l’eau en utilisant une baguette de radiesthésie

Apprend à faire tes propres baguettes de sourcier avec une branche de noisetier

Une main qui touche l'eau qui sort d'un robinet de fontaine
Qu’est-ce qu’un rhabdomancien ? Comment trouver de l’eau en utilisant une baguette de radiesthésie. | HOROSCOPE DU JOUR

Selon le dictionnaire de l’Académie Française, un rhabdomancien est une personne qui pratique la rhabdomancie (du grec ancien, « divination par une baguette »). Le rhabdomancien qui cherche à découvrir de l’eau est aussi souvent appelé "sourcier". Il est vrai que pour beaucoup d’entre nous, lorsque nous lisons ou entendons ce mot, nous nous imaginons facilement un sourcier cherchant de l’eau avec une baguette qui lui indique le lieu où si situe un puit jusqu’alors inconnu.

Dans cet article, nous verrons quelle a été la place des sourciers tout au long de l’histoire, nous répondrons à la question de ce qu’est cette pratique, nous t’expliquerons comment faire une baguette de sourcier et comment l’utiliser s’il s’avère que tu possèdes un don spécial de radiesthésiste ou de rhabdomancien.

Qu’est-ce qu’un rhabdomancien : signification et histoire

L’art du sourcier est la rhabdomancie et elle se pratique depuis des temps très anciens. Il existe des gravures datant de plus de huit mille ans qui représentent des sourciers en action cherchant de l’eau. Les rhabdomanciens ont existés dans toutes les cultures : les Esquimaux, les Sumériens, les Égyptiens, les Caldéens, les Hébreux, les Celtes, les Grecs, les Germains et les Romains ont tous eu des sourciers parmi leurs sacerdotes, leurs leaders ou leurs guides.

Dans la Bible, nous retrouvons le nom d’un rhabdomancien important : Moïse, le leader du peuple juif qui, aux alentours de l’an 1250 avant notre ère, chercha de l’eaudans le désert du Sinaï avec son bâton. Dans le passé, les rois et les princes engageaient des sourciers pour déceler des sources, des minéraux souterrains ou des métaux enterrés sous terre.

Durant le règne du roi Louis XIII en France, le baron de Beausoleil et son épouse Martine de Bertereau découvrirent avec succès 150 mines en utilisant des baguettes de sourcier.

Pendant très longtemps, l’art des rhabdomanciens se confronta au pouvoir de l’Église, car celle-ci y voyait l’expression d’une forme de sorcellerie ; cependant, beaucoup de jésuites et de sacerdotes pratiquaient la rhabdomancie. Le père jésuite Le Lorrain publia en 1693 un livre intitulé « La physique occulte ou traité de la baguette divinatoire» qui abordait ce sujet. En 1701, le livre fut ajouté à la liste noire des ouvrages interdits par l’Inquisition.

Qu’est-ce que la radiesthésie ?

Lorsque l’on parle de rhabdomancie, apparait alors un nouveau concept : celui de la radiesthésie. La radiesthésie pourrait se définir comme la capacité de voir l’invisible, concrètement, de capturer des ondes émises par tous les corps visibles et invisibles pour pouvoir les identifier, de près ou de loin, et déterminer le lieu exact où ils se trouvent , leur nature, leur composition et leur quantité. La radiesthésie permet au sourcier de trouver de l’eau, des sources ou des gisements occultes. La vision d’un sourcier cherchant de l’eau existe vraiment !

Beaucoup défendent le point de vue que la radiesthésie est une merveilleuse méthode de voyance qui permettrait de découvrir beaucoup d’aspects de notre avenir, car chacun d’entre nous possède un certain magnétisme, une énergie qui peut se transmettre. L’on dit que la sensibilité à la radiesthésie est en chacun de nous de la même façon que le sont nos sens et qu’il s’agirait simplement d’une question de volonté pour la développer et l’utiliser.

Comment faire des baguettes de sourcier ?

Pour trouver de l’eau, le sourcier emploie des baguettes parallèles, en angle, ou une baguette ramifiée ; l’on utilise quelquefois des branches de noisetier. Le sourcier détecte l’eau car son énergie propre vibre avec celle de l’eau souterraine.

De cette façon, il localise des objets souterrains, des cavités, de l’eau, des objets perdus, en utilisant son énergie.

Tous les instruments de détection n’ont pas la même sensibilité, du fait de leur design. Certains ont des formes et des proportions spécifiques qui ont été calculées pour leur donner une résonnance avec l’onde souhaitée.

Les plus connues sont les baguettes parallèles qui peuvent être achetées sans grande difficulté sur Internet. Si tu souhaites les confectionner toi-même, tu pourras le faire en joignant deux baguettes par une soudure de cuivre d’une longueur d’environ 50 centimètres. Les baguettes devraient pouvoir se plier pour que l’un des côtés fasse 17 centimètres et l’autre 33 centimètres.

Bien que l’instrument de détection utilisé par le sourcier soit composé de deux antennes, une pour chaque main, il faut le considérer comme un seul et unique outil. La séparation des antennes entre elles est seulement physique, et elles doivent vibrer à l’unisson. Les bouts de bois seront maintenus parallèles, légèrement inclinés vers l’avant, de façon qu’ils indiquent la direction vers l’avant. Les avant-bras se maintiennent le long du corps, légèrement séparés de celui-ci.

Baguettes de sourcier faites en bois de noisetier

Si tu te demandes comment faire une baguette de sourcier, le plus facile sera de la faire avec un bâton de radiesthésie en noisetier ou en saule, lequel doit être directement confectionné sur le lieu où l’on va rechercher l’eau.

Ces bois ont pour principal avantage d’être très flexibles et peu cassants lorsqu’ils viennent juste d’être coupés et ils présentent de puissants pouvoirs énergétiques pour la détection de l’eau du fait de la direction du bois et de la mémoire énergétique de celui-ci.

Pour cela, il faut localiser un noisetier possédant deux branches plutôt fines, lisses et régulières, connectées harmonieusement entre elles par une branche mère. Enlève les petites échardes de la superficie de ces branches, car elles peuvent être préjudiciables au moment de prendre en main la baguette. Coupe les deux extrêmes à longueur égale, environ à 50 centimètres du point d’union.

Comment utiliser tes baguettes de sourcier

Une fois ton outil de rhabdomancien confectionné, place la baguette sur tes mains ouvertes, les paumes vers le ciel, avec le bout de chaque branche bloqué par les pouces. Ensuite, referme les mains sur la baguette en la maintenant horizontale au sol.

Il faudra ensuite pivoter le poignet avec soin pour ainsi soutenir la baguette dans un équilibre instable et flexible.

Une fois que tu auras appris à manipuler la baguette de sourcier, il faudra aller chercher une source d’eau. Rend-toi sur une parcelle de terrain où tu es convaincu de l’existence d’une source ou d’un puit souterrain. Si tu es sensible à la radiesthésie, si en ton for intérieur réside un génie rhabdomancien, tu ne tarderas pas à sentir les premiers mouvements de la branche lorsque celle-ci se trouvera à proximité de la source.


Commentaires

envoyez le commentaire