La relation entre les planètes et le corps humain : comment cela affecte chacun d'entre nous

Découvre son influence et comment en tirer profit.
La relation entre les planètes et le corps humain | HOROSCOPE DU JOUR
 

Selon l’astrologie, les planètes régissent notre vie, mais aussi notre état physique et notre bien-être ; de fait, depuis des siècles, le ciel est observé à des fins de diagnostics médicaux.

L’astrologie médicale en tant que telle, trouve ses racines primitives dans les théories et les pratiques d’Hippocrate, un médecin grec considéré comme l’un des meilleurs thérapeutes de l’Antiquité européenne. Ses conceptions de la santé se basent sur la théorie des quatre éléments : le feu, la terre, l’air et l’eau. L’on attribue à Hippocrate la citation suivante : « Personne ne peut prétendre être médecin s’il ne connait pas les principes basiques de l’astrologie ! ».

Au Moyen-Âge, la relation entre les planètes et le corps humain fut étudiée plus profondément, et des liens spéciaux furent établis entre chaque corps célestes et les glandes endocriniennes, lesquelles contrôlent des fonctions très variées dans le corps humain.

Puis, plus tard, durant le XIVème siècle, l’astrologie occupera une part importante dans la médecine et postérieurement, son rôle continuera d’être clé car tout le monde croyait en cette science, que ce soient les rois, les grands scientifiques ou les simples citoyens.

La relation entre les planètes et le corps humain

Nous allons donc maintenant lister les éléments liés à l’astrologie médicale, c’est-à-dire, l’influence spécifique de chaque planète de notre système solaire sur notre corps, indépendamment de notre signe astrologique.

Le Soleil

Il est lié principalement à la circulation, le dos et la colonne vertébrale. Il est aussi signalé que le roi des astres influence une glande située derrière le sternum, glande appelée thymus, qui exerce une mission primordiale durant les premières années de la vie de l’être humain dans les domaines du système immunologique et de la croissance. De plus, le Soleil veille sur le cœur et sur l’œil gauche.

La Lune

Selon la relation entre les planètes et le corps humain établie par les experts en astrologie, la Lune a une incidence sur la poitrine, l’utérus, les ovaires, les trompes de Fallope, les fonctions inconscientes (digestion, élimination, menstruation, grossesse). Elle joue aussi un rôle élémentaire dans le fonctionnement de la totalité de l’appareil digestif , ce qui implique l’estomac, l’œsophage, le foie, la vésicule biliaire, les conduits biliaires, le pancréas et les intestins. Elle est complémentaire au Soleil car elle veille à l’œil droit et certains pensent qu’elle a aussi une influence sur le bras droit (laissant le bras gauche à Vénus).

Mars

La planète du dieu de la Guerre influence le corps humain au niveau du système musculaire et du système urogénital. De plus, l’on met en avant son incidence sur les gonades ou les glandes sexuelles qui, finalement, n’est autre que le renforcement de l’association des planètes avec l’expression physique de la plus pure sexualité. Elle protège aussi notre oreille gauche (déléguant l’oreille droite à Saturne).

Uranus

Les experts en astrologie et dans le domaine de l’influence des planètes sur le corps humain citent Uranus comme la planète qui régente le système circulatoire, les gonades (comme Mars) et la glande pinéale. Cette dernière est une partie du cerveau qui est essentielle chez les animaux primitifs, mais qui ne l’est peut-être pas autant chez l’homme. Certains pensent que c’est un reliquat du troisième œil.

Mercure

L’association entre Mercure et le corps humain nous amène au cerveau, aux fonctions respiratoires, ainsi qu’au système nerveux dans sa totalité. Cette planète a une influence intéressante dans le mécanisme d’union des différentes parties du corps, quelque chose d’extrêmement délicat.  

Vénus

C’est la planète de la déesse de l’amour et de la fertilité, et sa relation avec le corps humain peut s’observer dans la gorge, dans la région lombaire ainsi que dans les reins. Il a aussi été dit que Vénus a une connexion avec la glande thyroïde, élément clé de la régulation du calcium dans les fluides corporels.  

Jupiter

Elle est associée à la glande la plus grande du corps humain : le foie, et sa fonction dépurative, ainsi qu’à la glande hypophyse, qui régule la production des hormones.

Pluton

Une autre planète associée aux gonades, selon la sagesse ancestrale du corps humain et des planètes. De plus, elle est connectée à la production de cellules et à la fonction reproductive.

Neptune

Le dieu des mers domine lui aussi notre système nerveux, mais surtout la zone du thalamus, cette structure cérébrale qui est la plus importante au moment de transmettre les stimuli depuis et vers les organes sensoriels.  

Saturne

Elle régente les fonctions de la vésicule biliaire et de la rate, mais elle est aussi, selon l’astrologie médicale, associée à la peau, aux dents et aux os

Quelle est l'utilité de la relation entre les planètes et le corps humain ?

Les astrologues matérialistes pensent que si une planète se trouve « au bon ou au mauvais endroit », nous serons en bonne santé ou nous tomberons malades, aussi simplement que cela.

D’autre part, nous savons que chaque jour de la semaine et dédié à une planète en concret : le lundi est le jour de la Lune, le mardi celui de Mars, mercredi est dédié à Mercure, jeudi à Jupiter, vendredi se rapporte à Vénus, samedi à Saturne et dimanche au Soleil.

Ainsi, en s’appuyant sur l’astrologie médicale, et si l’on veut soigner de manière naturelle une affection située dans une partie déterminée de notre corps, le mieux est de commencer un traitement durant la journée dédiée à la planète qui régente la partie du corps que l’on veut soigner.  

Par exemple, si nous avons un problème liée à la gorge, nous pouvons invoquer Vénus un vendredi et prendre des infusions de miel et d’origan pour que son pouvoir soit plus effectif. Le samedi, nous pouvons prendre de la prêle des champs, infusion riche en calcium, pour améliorer la santé de nos os car Saturne nous protègera ce jour-là.