25 superstitions associées à la chance (et à la malchance)

Découvre en quoi consistent ces superstitions et quel est leur origine
Quelques trèfles à 4 feuilles
Superstitions associées à la chance (et à la malchance) | CÉDÉE

La majorité des gens est superstitieuse, même si elle ne s’en rend pas vraiment compte. La preuve en est que beaucoup de personnes réalisent des rituels pour attirer la chance ou éloigner la malchance, « au cas où », et ce, même si elles sont bien conscientes du fait qu’un rituel déterminé n’a pas de relation directe avec des faits qui puissent se produire par la suite.

Superstitions : quelles sont-elles ? 

Ce que nous devons d’abord faire, c’est donner une définition claire de la superstition. Nous pouvons affirmer qu’une superstition est une croyance dans le fait que certains actes, signes, chiffres ou même animaux conduisent à de bonnes ou à de mauvaises conséquences. L’on cherche en fait une explication presque magique à l’engendrement de certains phénomènes, processus ou relations.

Ainsi, les superstitions sont des croyances n’ayant pas de bases solides, qui sont même reconnues souvent ainsi par ceux et celles qui les adoptent. Ils les suivent sans chercher de justification, comme ils le feraient avec un dogme.

Le dictionnaire nous donne une définition de la superstition en quelques mots, nous expliquant que celle-ci est une croyance étrangère à la foi religieuse et contraire à la raison. Elle peut aussi être une foi démesurée ou une valorisation excessive de quelque chose.

Il est intéressant de noter que les superstitions ne sont pas universelles ; chaque région du monde possède par exemple une couleur, un chiffre ou un animal qu’elle associe à la malchance. Parmi les superstitions, nous pourrions trouver celles qui attirent la malchance ou qui préviennent d’un prochain malheur, et celles qui attirent la chance et qui annoncent une bonne nouvelle.

25 superstitions : Chance ou malchance ?

On se trouve généralement confrontés à un plus grand nombre de superstitions liées au mal. Voici une compilation des 25 superstitions les plus populaires.

Passer sous une échelle

Commençons par un classique de la malchance : passer sous une échelle. Cette superstition est fortement ancrée en Europe et en Amérique Latine, entre autres lieux. Il semble que l’origine de cette superstition vienne du fait qu’une échelle appuyée contre un mur forme un triangle, ce qui correspond à la Saint Trinité. Le traverser serait comme une atteinte à ce symbole sacré. C’est curieux, non ?

Croiser un chat noir

S’il y a bien un animal qui a une mauvaise réputation, c’est le chat noir car, selon la superstition, croiser un chat noir porte malchance. Les chats noirs sont associés à la sorcellerie et au mal, de là vient leur lien avec la mauvaise augure. Cependant, il y eut un temps où ils furent le symbole de la protection du foyer dans des pays comme l’Angleterre. En Égypte par exemple, l’animal qui avait mauvaise réputation était le hibou, alors qu’en occident, il est considéré comme bienfaisant.

Casser un miroir

Tu étais en train de te regarder dans un miroir et par inattention, il t’a glissé des mains pour finir par se rompe en éclats au sol ? Selon la superstition populaire, un miroir cassé signifie sept ans de malheur. Mais qu’est-ce que le malheur finalement ? C’est une question qui ouvrirait un autre grand débat.

Souhaiter un bon anniversaire avant l’heure

Est-ce que l’on t’a déjà reproché de souhaiter un joyeux anniversaire à une personne avant le jour exact célébrant sa naissance ? Il existe la superstition populaire que cette action attire les mauvaises énergies et que celles-ci feront en sorte que la personne en question ne puisse plus vivre d’autres anniversaires dans sa vie.

Renverser le sel

Une autre action involontaire, associée à la mauvaise fortune parmi les superstitions, est celle de renverser du sel, chose qui augure la malchance ou des problèmes économiques. Cela vient du fait que dans l’Antiquité, le sel était un symbole de richesse ; de là vient aussi le mot « salaire », en tant que rétribution d’un travail. L’on dit aussi que passer du sel dans la main d’une autre personne est le signal d’une prochaine dispute.

Le numéro 13

Ce numéro est considéré comme le chiffre de la malchance par excellence et l’une des explications les plus répandues à ce sujet est que Judas était le convive numéro 13 lors de la dernière cène de Jésus. Cette superstition est si profondément ancrée que, dans certains endroits, ce chiffre est remplacé par 12+1, par exemple dans certains hôtels ou même dans certaines émissions de télévision où la 13ème édition du programme est plutôt appelée 12+1. La crainte de ce numéro s’appelle d’ailleurs la triskaidékaphobie.

Mardi 13 / vendredi 13

En fonction de la région du monde où nous nous trouvons, le 13ème jour du mois peut être particulièrement fatidique s’il tombe un mardi (en Espagne, en Grèce et dans quelques pays d’Amérique Latine comme à Cuba, en Uruguay, au Paraguay, en Argentine, au Chili, au Pérou, au Venezuela, au Mexique, en Colombie…) ou un vendredi (aux États-Unis ou en France par exemple).

Mentionner un nom propre en particulier

Nous connaissons tous dans notre entourage, plus ou moins proche, une personne associée à la malchance. Quelqu’un dont le nom ne peut être mentionné, car chaque fois que l’on prononce son nom, un malheur arrive. Pour pallier ce mal, la superstition énonce que lorsque l’on doit faire référence à cette personne, l’on dise « Celui/celle qui ne doit pas être nommé(e) »

Lever son verre et porter un toast avec un verre d’eau

Les toasts se font normalement lors d’évènements particuliers ou de réunions pour souhaiter le meilleur aux invités ou à celui qui exerce les fonctions d’amphitryon. Cependant, il est déconseillé de porter un toast avec de l’eau car cela est associé à la malchance.  

S’habiller de couleur jaune

En Espagne et dans d’autres endroits, le jaune est la couleur associée à la malchance, et il est déconseillé de se vêtir de cette couleur. Cependant, si tu vas en Italie par exemple, là-bas c’est le violet qui est associé à la mauvaise augure.

Trouver un trèfle à quatre feuilles

Normalement, les trèfles ont trois feuilles, bien qu’exceptionnellement et en cherchant avec persévérance, nous pourrions en trouver un avec quatre feuilles. Si tu en vois un, n’hésite pas une seconde et prend-le avec toi ! C’est le symbole de la chance le plus répandu au monde.

Porter une patte de lapin

Un autre fétiche associé à la chance, selon la superstition populaire, est de porter sur soi une patte de lapin. Par chance, ce type de superstition est en train de disparaitre, pour le plus grand bien de ces animaux. Beaucoup de superstitions supposent encore la mort d’animaux, par exemple, dans certains endroits d’Afrique, la corne de rhinocéros est considérée comme aphrodisiaque, ce qui provoque une chasse illégale de cet animal.

Marcher dans un excrément d’animal

Ne t’est-il jamais arrivé de marcher dans les excrément d’un chien dans la rue et que quelqu’un te dise à ce moment-là qu’il fallait que tu achètes un ticket de loto ? Il existe la superstition que marcher dans ce type de résidus amène la bonne fortune, mais connais-tu quelqu’un qui soit devenu millionnaire après avoir marché dans un excrément ?

Toucher du bois

Dans l’Antiquité, l’on disait que toucher la croix où fut crucifié Jésus-Christ pouvait nous protéger, ce qui fait que depuis, nous avons comme superstition de toucher du bois. Cette action est très répandue, surtout lorsqu’il nous arrive quelque chose lié à la malchance. Ainsi, si l’on renverse du sel, on peut toucher du bois pour que rien ne nous arrive. « Au cas où », comme on dit, non ?

Un fer à cheval

C’est un élément associé à la chance et certains l’accrochent à l’entrée de leur maison, à l’endroit où ils laissent les clés et même quelquefois accroché au porte-clé. Si nous le trouvons par hasard, son pouvoir est plus important que si nous l’achetons.

Une paire de ciseaux ouverte

Il ne faut jamais laisser une paire de ciseaux ouverte sur la table car cela serait de mauvaise augure. Il y en a même qui disent que les personnes qui se trouvent autour de la table se disputeront. Cette superstition aurait-elle pour objectif de nous inculquer que, par sécurité, il vaut mieux que la paire de ciseaux soit fermée pour éviter de se piquer ou de se couper ?

Balayer sous les pieds de quelqu'un

Lorsque nous balayons, il vaut mieux le faire lorsque personne n’est dans les parages car, selon la superstition, passer le balai sous les pieds de quelqu’un ne lui amènerait rien de bon.

Laisser le sac à main sur le sol

Lorsque tu vas manger dans un restaurant ou que tu rends visite à quelqu’un, il est préférable que tu portes ton sac sur toi plutôt que de le laisser au sol ; selon la superstition populaire la plus répandue, cela est considéré comme un geste de dédain à la fortune et annonce une perte d’argent. De plus, tenons compte du fait qu’un sac posé au sol est plus facile à voler, et il n’y aurait pas de pire malchance que cela arrive, non ?

Croiser une personne borgne

Malheureusement, il existe certains caractéristiques physiques associées à la malchance, comme par exemple croiser une personne borgne ou quelqu’un qui est roux. De nos jours, cela peut nous faire sourire, mais dans certains pays, les personnes ayant un physique qui est supposé porter malheur sont encore énormément discriminées, comme les albinos par exemple.

Que le futur marié voit sa femme avant la cérémonie

Lorsque l’on organise un mariage, il existe une règle, non écrite mais basique, qui énonce que le futur marié ne peut pas voir sa future femme dans sa robe de mariée avant la cérémonie, ni la robe seule d’ailleurs. Malgré cela, beaucoup de couples se sont séparés et pourtant, le futur marié n’avait pas vu la robe avant !

Attraper le bouquet de la mariée

Lors d’une cérémonie de mariage, si tu es invitée, célibataire, et que tu réussis à attraper le bouquet de fleurs que lance la jeune mariée, sache que cela signifie que tu seras la prochaine personne qui se mariera parmi tous les convives. Ainsi le dit la tradition.

Ouvrir un parapluie sous un toit

Voilà une autre action que tu dois éviter de faire, particulièrement si tu te trouves en compagnie d’une personne superstitieuse, car cela est sensé porter malheur. Ne serait-ce pas là une invention des parents pour que les enfants ne jouent pas avec les parapluies à l’intérieur de la maison et pour ainsi éviter qu’ils ne cassent les vases et les éléments décoratifs ?

Jeter du sel par-dessus l’épaule

Nous expliquions précédemment que renverser du sel est associé à la malchance, mais selon une autre superstition, jeter du sel de manière volontaire par-dessus notre épaule nous offre une certaine protection contre les mauvaises vibrations. Attention qu’il n’y ait personne derrière, pour ne pas lui envoyer le sel dans le yeux car cela serait, en revanche, de mauvaise augure !

Dire « Jésus » lorsque l’on éternue en Espagne

La superstition voulait qu’au Moyen-Âge, l’on pense qu’au moment d’éternuer, notre âme souhaitait s’enfuir par la bouche ; pour éviter cela, il fallait invoquer le fils de Dieu, de là vient la tradition espagnole de dire « Jésus » lorsque quelqu’un éternue.

Manger des lentilles ou des raisins de la chance la nuit de la Saint Sylvestre en Espagne

Parmi les aliments associés à la chance et au futur, l’on remarque la tradition de manger du raisin le 31 décembre en Espagne, pour chacun des douze coups de minuit, on mange un grain de raisin. Dans d’autres endroits, on mange des lentilles ou on les prépare pour le déjeuner du lendemain, le premier jour de l’année, comme symbole de prospérité

Plus dans cette catégorie



Commentaires

envoyez le commentaire